La rencontre est une dimension fondamentale dans la construction du travail artistique de la compagnie. Dans chacun de ses processus de création, Wilma Levy propose des temps de construction et de rencontre autour de ses propositions et ce, à travers des répétitions ouvertes, des sorties publiques de travail, des temps d’ateliers ou de partage avec les publics.

Ces partages, par ce qu’ils ouvrent d’échange, de « confrontation » de prismes, de regards, par ce qu’ils produisent de matières, participent de façon précieuse à la réflexion artistique engagée par l’équipe.

Cependant, l’envie est progressivement apparue, pour l’équipe, de déplacer le simple partage artistique et de s’engager plus loin avec les publics, dans une véritable démarche participative, de co-construction artistique.

L’expérience de Wilma Levy, son appétence à la transmission et au partage, la richesse des rencontres et des matières issues de ces échanges publics, ont naturellement dirigé le travail dans cette optique.

La collaboration nourrie de la compagnie, notamment avec Wladislaw Znorko et la Gare Franche, très concernés par la question de l’inclusion des publics dans des processus créatifs, a également précisé cette démarche et ont rapidement favorisé l’émergence de projets artistiques transversaux en lien direct avec les publics. Les ateliers réguliers menés par les artistes de la compagnie ont également accompagné cette nouvelle orientation.

Quelques projets : Ligne 70, du Nord au Sud et réciproquement (scolaires), Et l’amour dans tout ça ?, etc. (centres sociaux, Maison pour tous, groupes de femmes)      

Photo: Catherine Legrand

Share Button