• Facebook
  • Pinterest
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Retrouvez-vous face à une joyeuse bande de collégiens qui se posent des questions sur l’amour, la famille, l’éducation, l’école. Et prenez un grand texte classique Les femmes savantes, de Molière. Faites-le infuser plusieurs mois. Assumez de ne garder que le suc. Réservez le reste. Demandez à des auteurs contemporains de poser leur regard sur le résultat ainsi obtenu, et d’écrire une correspondance (au sens baudelairien).

Des extraits de la pièce sont alors sélectionnés par la Compagnie dans le texte classique, et ce en fonction des thématiques précitées, ce qui permet d’y mettre un focus particulier. La “langue” de la pièce reste inchangée, c’est le texte lui-même qui est interprété. En parallèle de ce travail de coupe, trois commandes à des auteurs contemporains (Michel Bellier, Philippe Crubézy et Sabine Tamisier) ont été passées autour de ces mêmes thématiques. Chaque auteur a ainsi été invité à écrire sur une thématique en écho à la pièce de Molière, et à y faire exister des correspondances.

Ces commandes ont donné naissance à un diptyque Texte classique/ Texte contemporain (chacune de ces petites formes durant environ une demi-heure). Ces diptyques seront joués en collège, les représentations étant proposés aux élèves et suivies d’une discussion. Ces « variations » seront très simples au niveau scénographique et technique : nous nous inscrivons volontairement dans le cadre du collège.

  • Facebook
  • Pinterest
  • Twitter
  • Gmail
  • LinkedIn

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cette actualité